Vals de Saintonge : les Mazériens ont « de l’art dans les mains

, Vals de Saintonge : les Mazériens ont « de l’art dans les mains
, Vals de Saintonge : les Mazériens ont « de l’art dans les mains

Carine Picotin, et son « Atelier de la pointe », est installée dans le village depuis 2019. Elle aime « bousculer les codes, jouer avec les formes et les matières pour que l’imaginaire n’ait plus qu’à composer ». Elle réalise notamment, avec des objets récupérés ici et là, des masques burlesques, des dessins ainsi que des sculptures sur pierre. Carine Picotin propose régulièrement des ateliers pour tous.

Ferroviaire et Playmobil

Béatrice Baccar, « Désir d’être », confectionne des vêtements sur mesure pour tous les âges (pour femmes, hommes et enfants) ainsi que des objets de décoration et d’ameublement. Wojciech Janaszak a posé ses valises à Mazeray en 2020. Il a appris son métier de luthier en Pologne (il est né dans ce pays). Il répare violons, altos, violoncelles et contrebasses, aussi bien pour les particuliers que pour les conservatoires et écoles de musique.

Yann Hillairaud, 50 ans depuis avril dernier, cultive deux passions : le ferroviaire et les Playmobil. En 2004, il a créé « Décorail » , une entreprise spécialisée dans le monde du modélisme ferroviaire. Depuis 2018, il a développé Reconstit & play qui allie reconstitutions historiques et figurines Playmobil. Bénédicte Barbin vit dans la commune mais possède un atelier à Saint-Savinien. Cette jeune couturière et brodeuse travaille pour tous publics. Angélique Artigue a longtemps travaillé en tant qu’employée commerciale. Depuis octobre 2019, cette brodeuse a ouvert son atelier de couture et broderie, « L’atelier d’Angèle ».

Ces artistes présentent leurs talents et se rencontrent enfin

Originaire des Ardennes, Carine Renson a deux passions : la broderie et l’équitation. Elle a mêlé ses deux centres d’intérêt et s’est spécialisée dans la conception de chemises brodées et autres vêtements pour cavaliers. Enfin, Cédric Hamon est probablement l’artisan le plus connu de Mazeray. Détenteur d’un diplôme des métiers d’art en ébénisterie, il a ouvert son atelier « Brin de matière » à Mazeray en 2013. Il réalise des meubles uniques. Il présente à la médiathèque une coiffeuse une pièce « qui allie romantisme et modernité ».

Lors du vernissage de l’exposition, Isabelle Bertin n’a pas caché sa « fierté devant ce travail accompli avec les bénévoles de la médiathèque ». Cette présentation a bien des mérites dont celui « que ces artistes présentent leurs talents et se rencontrent enfin ».

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.