Vals de Saintonge : des travailleurs de l’ombre pour dynamiser l’économie locale

, Vals de Saintonge : des travailleurs de l’ombre pour dynamiser l’économie locale
, Vals de Saintonge : des travailleurs de l’ombre pour dynamiser l’économie locale

Âgée de 40 ans, Johanna Serra est détentrice d’une maîtrise en ingénierie de développement local et travaille dans le secteur angérien depuis 2007 (au Pays d’abord puis à la Communauté de communes de Saint-Savinien avant de rejoindre Vals de Saintonge Communauté).

Jean-François Damas a, lui, 50 ans, et a intégré la mairie de Saint-Jean-d’Angély en 2011. Il a obtenu un DEA (diplôme d’études approfondies) en économie.

Force du réseau local

Si l’arrondissement angérien est devenu attractif, il le doit à « une réelle volonté politique de Françoise Mesnard notamment » selon ces techniciens. Mais il le doit aussi aux compétences, soulignées par tous les chefs d’entreprise des Vals de Saintonge, de ces deux personnes qui travaillent dans l’ombre. Si Chausson matériaux, le centre de ressources informatiques Atrium Data, la biscuiterie bio Jean et Lisette se sont implantés ici ou encore si Chanel a repris l’atelier de couture de May à Aulnay, ce n’est pas par hasard. Pour Johanna Serra et Jean-François Damas, la présence de terrains disponibles (à un prix abordable) est évidemment un plus. « Mais je pense que nous disposons d’un atout indéniable : la force du réseau local », estime Johanna Serra. Dès qu’un investisseur se signale pour une implantation éventuelle à Saint-Jean-d’Angély ou dans l’arrondissement, « nous l’accueillons avec autour de la table toutes les compétences : élus et techniciens ».

De nouveaux critères

Les critères de choix des investisseurs ont également changé depuis quelques années. « Effectivement, confirment les fonctionnaires, leurs demandes concernent les parcelles mais aussi de plus en plus le cadre de vie. » La présence des structures d’accueil pour les enfants et les loisirs sont scrutés. « L’image de Saint-Jean-d’Angély et de son environnement a changé car les projets y sont nombreux », complète Jean-François Damas, qui reconnaît s’investir à fond, et en priorité, sur le projet de création de station thermale dans la cité angérienne.

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.