Saintonge : « Itinéraire bis » pour faire des rebuts une ressource

, Saintonge : « Itinéraire bis » pour faire des rebuts une ressource
, Saintonge : « Itinéraire bis » pour faire des rebuts une ressource

L’économie sociale et solidaire, macaronée ESS, a adopté depuis quelque temps l’idée de circuit, court forcément. Le réemploi, la deuxième vie, la proximité… Tel est le propos de l’Ulsie de Saintonge qui, depuis 2018, travaille à ce fameux projet « Itinéraire bis », une autre voie pour l’économie, l’emploi, l’environnement.

Sur le même sujet

L’Ulsie, tout d’abord, est un collectif de sept structures d’insertion par l’activité économique, présentes sur le territoire de Saintonge. Il s’agit du Sas (bâtiment), de Saint-Fiacre (maraîchage, espaces verts et garage auto solidaire), du SIE des Vals de Saintonge (espaces verts, bâtiment, maraîchage), d’Erequasol (Régie de quartier, friperie), de VdS Mobilités (Solutions en mobilités), l’Adef/Adef + (agence d’emploi d’insertion) et du CCAS (Centre communal d’action sociale) de Saintes (espaces verts et services de soin/santé).

Avec les entreprises

« Itinéraire bis » agrège le tiers-lieu Big-Up 17, à Saint-Sauvant, spécialisé dans les éco-habitats et l’informatique. L’insertion est le balisage principal du projet. L’autre attente est de mailler un territoire et d’aller chercher des entreprises.

Sur le même sujet

Déchets du bois, du textile, du bâtiment, de l’informatique… Les rebuts sont des ressources à portée de main. Sans l’avoir souhaité, l’inflation et la rareté des matériaux pourraient devenir les meilleurs alliés des créateurs d’Itinéraires bis. Le SAS chantier d’insertion mène un projet de four à chaux, à partir des déchets de pierres, annonce Virginie Bouvard, la directrice. La mise en chauffe est prévue au deuxième semestre 2023. Les Carrières de Thénac et l’Université de Poitiers sont partenaires.

L’association Saint-Fiacre, dirigée par Benoît Hnatyszin, espère convaincre les entreprises qui travaillent le cuir de lui confier les chutes pour les collecter, les trier, les valoriser. « On est en attente d’accord. » Espérés, la sellerie Antarès, aux Gonds et les Ateliers de May, à Aulnay-de-Saintonge. Une plateforme de compostage est également envisagée dans les tuyaux sur une ferme de Saint-Porchaire. L’Ulsie est également pleinement impliqué dans le projet de matériauthèque à Matha. Quant au projet de nouvelle déchetterie de la Communauté d’agglomération de Saintes – zone des Charriers –, il va intégrer une recyclerie.

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.