Le monument aux morts pacifiste de Gentioux-Pigerolles fête ses 100 ans

, Le monument aux morts pacifiste de Gentioux-Pigerolles fête ses 100 ans

Construit en 1922, le monument aux morts de Gentioux est connu pour son inscription pacifiste « Maudite soit la guerre ». Il attire tous les ans des militants d’associations ou de partis politiques. Cette année, le monument fête ses 100 ans dans un contexte international très troublé.

Devant la liste macabre des 63 noms d’enfants de la commune décédés dans les conflits, un orphelin doré dresse le poing vers ces mots : « Maudite soit la guerre ». 104 ans après l’armistice, cette phrase vient résonner dans les tympans de l’humanité avec une force que l’on croyait disparue.

« Le monument prend une autre portée symbolique et permet de remettre un peu d’actualité le concept et de redonner du sens à ce mot qui est devenu une routine : la paix » explique Benjamin Simons, le maire.

Un monument aux morts symbole de paix édifié en 1922.

Plutôt qu’un Poilu, j’ai voulu traduire un cri du cœur

M. Duburgt, ébéniste concepteur du monument

Il est né dans l’esprit de M. Duburgt, conseiller municipal et ébéniste dont le projet fut retenu à l’époque. « J’ai donc dessiné un orphelin en tenue d’écolier montrant cette inscription gravée dans la pierre et qui était alors sur toutes les lèvres : Maudite soit la guerre. » Un projet voté à l’unanimité par le conseil municipal dirigé par Jules Coutaud, jauréssien et membre de la SFIO. Le maire, gazé pendant la guerre en était ressorti avec de solides convictions pacifistes. 

Frappé d’opprobre par les autorités, le monument n’a jamais été inauguré par l’Etat, la préfecture ayant refusé d’être représentée. Les militaires passant devant avaient même l’ordre de détourner la tête. Il a tout de même été inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1990. 

Le poing de l’orphelin attire chaque année des anarchistes, des libres penseurs, des pacifistes mais aussi des habitants ou de simples passants.

« Je passe devant tous les jours et tous les jours, je reçois le message », confie une habitante. 

« Tous les ans, nous venons à Gentioux sur ce monument si particulier qui, au lieu de rappeler les gloires des guerres, dit : les enfants, ce qu’ils veulent, c’est la paix pour leur avenir et pas cette culture de guerre.«  explique Jean-Pierre Dupuy du Mouvement de la Paix de la Corrèze.

Cette année encore, de nombreuses banderoles et drapeaux ont été déployés devant le petit garçon au poing levé. Avec la guerre en Ukraine, la citation « Maudite soit la guerre » a une symbolique d’une brulante actualité.

« Aujourd’hui, il y a, à nouveau, une guerre sur le continent européen. Aujourd’hui, nous nous battons contre toutes les guerres sur tous les continents » confie Yvan Trime, président de la Libre pensée de la Corrèze.

Nul doute que les concepteurs du monument auraient aimé trouvé un monde en meilleur état, 100 ans après l’inauguration de leur ouvrage.  En France, il n’existe qu’une dizaine de monuments aux morts pacifistes et un seul comporte cette inscription maudissant la guerre.

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.