Haute-Saintonge : le territoire attentif à l’alimentation de ses habitants

, Haute-Saintonge : le territoire attentif à l’alimentation de ses habitants
, Haute-Saintonge : le territoire attentif à l’alimentation de ses habitants

« Un livret assez exhaustif [Le Guide des producteurs de la Haute-Saintonge, NDLR] présentant l’ensemble des petits producteurs sur l’ensemble du territoire existe déjà depuis plusieurs années », rappelait Christophe Pavie, le maire de Nieul-le-Virouil, à l’occasion du dernier conseil communautaire en décembre dernier. Avec Vincent Badie, premier adjoint à la mairie de Cercoux, et Nathalie de Poix, vice-présidente du Conseil de développement de Haute-Saintonge mandaté par la Communauté pour travailler en ce sens, ils pilotent un comité qui réunit notamment les partenaires institutionnels de la démarche que sont la Région, le Département, la MSA, la Chambre d’agriculture, la CCI, la Chambre de métiers et Bio Nouvelle-Aquitaine.

La Haute-Saintonge n’est jamais aussi performante que lorsqu’elle est réunie autour de projets qu’elle comprend et qu’elle adopte

« Nous nous réunissons régulièrement. L’idée est de mettre en relation et d’aller encore plus loin que ce qui est déjà proposé sur le territoire », confie Christophe Pavie. « La Haute-Saintonge n’est jamais aussi performante que lorsqu’elle est réunie autour de projets qu’elle comprend et qu’elle adopte. 129 communes, c’est autant une force quand on est capable de travailler ensemble, qu’un talon d’Achille quand on l’est moins », ajoute l’élu.

Le comité de pilotage travaille ainsi en adéquation avec les priorités du programme national alimentaire. Lesquelles sont de différents ordres : éducation alimentaire, atteinte des objectifs de la loi EGAlim pour la restauration collective, justice sociale avec la lutte contre la précarité alimentaire, environnement dont lutte contre le gaspillage alimentaire et la prévention des déchets, mise en valeur du patrimoine alimentaire, structuration des filières qui rapproche l’offre et la demande.

Labellisation nationale

En jeu, une labellisation « Projet alimentaire territorial », du ministère de l’Agriculture. « On a mis en place des conférences-débats, des expositions, des questionnaires auprès du public, afin d’avoir un diagnostic le plus précis possible du territoire. Cet état des lieux a permis d’avoir une idée juste de l’existant et surtout d’évaluer les nouveaux besoins, les attentes et les projets qui peuvent exister. Le fruit de tout ce travail répond aux quatre dimensions qui sont exigées pour la labellisation : économique, santé, sociale, environnementale », détaille Christophe Pavie.

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.