Haute Saintonge : la Ville de Jonzac poursuit ses investissements

, Haute Saintonge : la Ville de Jonzac poursuit ses investissements
, Haute Saintonge : la Ville de Jonzac poursuit ses investissements

Ce phénomène est plutôt maîtrisé à Jonzac du fait du chauffage urbain et parce que depuis quarante ans la Ville travaille sur les énergies renouvelables et notamment sur la géothermie. Nous avons aussi pris des mesures de sobriété énergétique…

Ce phénomène est plutôt maîtrisé à Jonzac du fait du chauffage urbain et parce que depuis quarante ans la Ville travaille sur les énergies renouvelables et notamment sur la géothermie. Nous avons aussi pris des mesures de sobriété énergétique. Le fait d’arrêter l’éclairage public la nuit entraîne par exemple une baisse de la consommation significative de l’ordre de 40 %. Nous projetons de pérenniser ces mesures après la crise.

Quels sont les grands chantiers déjà engagés et qui vont se poursuivre en 2023 ?

La labellisation « Petites villes de demain », avec les autres villes de Haute-Saintonge concernées (Pons, Saint-Genis-de-Saintonge, Mirambeau, Montendre, Montguyon, Saint-Aigulin. NDLR), est un programme très important. On a recruté une chargée de mission pour élaborer un guide en 2023. C’est un plan de référence pour le Jonzac de demain. Autre chantier majeur : les travaux du châtelet. Le chantier a pris un peu de retard mais la première phase se terminera entre mars et avril. Viendra ensuite l’intérieure du châtelet pendant environ un an, puis la troisième partie sur neuf mois concernant la scénographie qui sera mise en place. Pour les deux premières tranches, c’est déjà un coût de 2,3 millions d’euros HT, un gros morceau du budget !

Des travaux aussi au Cloître des Carmes…

Sa rénovation va démarrer avant l’été. Savoir que l’on va découvrir et déambuler sur le quatrième côté de ce monument historique, c’est extraordinaire ! Cela paraît incroyable, un nouveau quartier de Jonzac va apparaître.

Concernant le patrimoine immobilier de la Ville, reste-t-il des parcelles à vendre au lotissement Plein Sud ?

Les 51 parcelles du lotissement Plein Sud sont vendues. Ce sont des produits très attractifs notamment avec le chauffage urbain. Pour une maison de 100 mètres carrés avec l’eau chaude sanitaire et le chauffage, la facture revient à environ 700 euros à l’année. Maintenant, on travaille sur le prochain lotissement pour l’instant nommé « A la Garenne ». 26 lots vont être bientôt proposés à la vente. Le profil des gens qui achètent est divers : des familles, des retraités et des gens qui investissent pour de la location annuelle essentiellement.

Les logements de la résidence Philippe seront disponibles quand, à la location ?

La réhabilitation de l’immeuble à la résidence Philippe est terminée. Les 15 T3 et les cinq T4 vont être mis à la location d’ici février 2023, avec des loyers de 570 euros hors charges pour les T3, et 670 euros hors charges pour les T4. Le coût de la rénovation s’élève là aussi à 2,3 millions HT.

Quand connaîtra-t-on les résultats du pompage d’homologation du troisième forage, Soenna 2 ?

Cette chronique se veut reproduite de la manière la plus authentique qui soit. Si vous désirez apporter des modifications concernant le domaine de « Monuments historiques » vous avez la possibilité de d’échanger avec notre journaliste responsable. L’objectif de monuments-saintonge.com est de débattre de Monuments historiques en toute clarté en vous donnant la visibilité de tout ce qui est mis en ligne sur ce sujet sur le net monuments-saintonge.com vous communique cet article qui aborde le thème « Monuments historiques ». Consultez notre site monuments-saintonge.com et nos réseaux sociaux afin d’être informé des nouvelles publications.